TGV

Vous consultez actuellement les articles indexés TGV.

passage-5mai2013
Dimanche 5 mai 2013, 20h42, TGV Paris-Genève. Un mois plus tard. Dans la série de ce qu’on pourra désormais nommer « rituel de passage » :
http://jlggb.net/blog3/?p=5261;
http://jlggb.net/blog3/?p=5427;
http://jlggb.net/blog3/?p=5586.
Mis en ligne dès 23h depuis la chambre 501 de l’hôtel Bernina, 22 place Cornavin, Genève.

bernina-501

Mots clés :

tgv-05avril2013
chemin-05avril2013
Vendredi 5 avril 2013, 12h11, TGV en direction de Chambéry, du côté de Cluny. Dans la série des « rituels » (http://jlggb.net/blog3/?p=5261). Très proche de la version du 11 mars 2013, mais une fraction de seconde plus tôt (http://jlggb.net/blog3/?p=5427).

Mots clés :

tgv-11mars2013
chemin-11mars2013
Lundi 11 mars 2013, 14h16, TGV du côté de Cluny. « Arithmétique du croisement » du 25 mars 2011 consistait à noter le croisement de deux trains. La répétition, deux ans plus tard (mais aussi trois semaines plus tard : « Rituel ») est une vérification qui donne des images intéressantes.

Mots clés :

tgv-21fev2013
Jeudi 21 février 2013, 11h23, TGV Paris-Aix-les-Bains. Une suite à « Arithmétique du croisement », 25 mars 2011, à « Vérification par le retour », 28 mars 2011 et à « Mon repère », 14 juin 2011 : une saisie réflexe pour marquer le moment, un rituel divinatoire. D’étranges taches noires s’ajoutent au paysage.

Mots clés :

message
20h12
wagon
Jeudi 22 décembre 2012, 20h12 (2012,20.12,20:12), TGV à la hauteur de Villefranche sur Saône (à cet instant, le message part mais la géolocalisation échoue). Une manière de vérifier que la singularité formelle de la date ne dit rien des aléas des circonstances, mais donne quand même des documents (place 45, l’écran du iPhone version Retina et iOS6, etc) et une amorce de récit. La dernière fois (11.11.11.11.11.11), c’était plus amusant : http://jlggb.net/blog2/?p=7519.

Mots clés : , , ,


Mardi 22 mai 2012, 18h52, TGV de Genève vers Paris — et Paris, samedi 26 mai, 18h. Je suis passé ici des centaines de fois. Cette fois je me décide à prendre quelques clichés des vignobles. Dardagny est la dernière commune avant la frontière française. Les vignes de Dardagny sont associées pour moi depuis « toujours » au nom de Jean Hutin, qui fut un proche camarade du Théâtre des Drapiers de Strasbourg et du Théâtre populaire romand de La Chaux de Fonds, à la fin de l’année 1968 et en 1969. Je pourrais retrouver de nombreuses photos de lui : j’ai photographié des pièces où il jouait, L’Importance d’être d’accord, de Brecht, Quinze Rouleaux d’argent de Günther Weisenborn (d’après une pièce classique chinoise); il a été acteur dans le film 16mm pour F3 et dans deux de mes films en super 8 « expérimentaux », Deux manières de passer le temps, en février 1969 à la Chaux-de-Fonds (sur la chanson Eloise de Barry Ryan et avec le livre jaune Garnier de La Nouvelle Héloïse dans la poche — photogramme), Nécessité de quelques transitions en juillet 1969 à Cannes. Car, après le théâtre, revenant à la propriété familiale, il s’associa à son frère Pierre pour produire des vins de qualité, contribuant à porter les vins de Genève parmi les meilleurs de Suisse. Le Domaine des Hutins est dirigé maintenant par sa fille Émilienne. Je ne l’ai pas revu depuis quarante ans, sauf sur Internet : ici, ou et , etc.


Deux manières de passer le temps, super 8, 5mn, 1969.

Mots clés : , , ,


Mardi 1er mai 2012, 20h30, Tgv de Paris vers Aix-les-Bains à la hauteur de Lyon.

Mots clés : , ,