Shanghai

Vous consultez actuellement les articles indexés Shanghai.


Dimanche 18 novembre 2012, 10h30. Pause pendant le colloque Media Convergence and Cultural Innovation (où je parlerai d’émergence artistique) sur le campus de la Shanghai University, au nord de la ville.

Mots clés : ,



Samedi 17 novembre 2012, 11h-17h, Shanghai. Au bord du Huangpu, au sud-est de la ville, La Power Station of Art est une ancienne centrale thermique transformée pour l’exposition internationale de 2010 puis inaugurée en gigantesque centre d’art pour la 9e biennale de Shanghai. Les néons sont une œuvre de Claire Fontaine, The House of Energetic Culture, 2007, qui reprend les enseignes de la maison de la culture de Pripyat, « ville modèle » proche de Tchernobyl, abandonnée après la catastrophe.

Une vieille connaissance en parle dans son blog de Mediapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/claude-hudelot/261012/la-shanghai-power-station-art-joue-dans-la-cour-des-grands

Mots clés : ,






Samedi 17 novembre 2012, 11h-17h, Shanghai, Biennale, Power Station of Art. Roy Ascott, que j’ai connu lors de l’exposition Electra (Musée d’art moderne de la Ville de Paris, 1983-1984, commissaire : Frank Popper) avec son installation La Plissure du texte, eut la bonne idée de m’inviter à la Biennale de Venise en 1986 pour exposer l’installation Pékin pour mémoire (Tom Sherman, Roy Ascott, — au centre de la photo ci-dessus — et Don Foresta étaient les commissaires de la section « Tecnologia e Informatica »). Roy Ascott, né à Bath, Angleterre, en 1934, était une sorte de gourou international de l’art cybernétique et informatique, il l’est resté et l’on n’a pas cessé de le croiser. C’est sympathique de trouver rassemblés ici (Juliette Xiaoying Yuan, curatrice), à la biennale de Shanghai, tout un ensemble de documents de lui, inédits pour moi.

The variability and indeterminacy of my work reflects the way, even in science, that all hypotheses — about ourselves, or of the world — are transient and incomplete. The only certainly is the process of becoming. La Plissure du texte, a salute of course to Roland Barthes Le Plaisir du texte, applies not just to the three works in this exhibition that have this title, but to my work more generaly. In my art, I want to conflation of pleating with pleasure, and texte with tissue, to promote intimacy and empathy, such that I believe there can be love in the telematic embrace. 
Roy Ascott, Reactivation, catalogue de la 9e biennale de Shanghai, 2012, p. 50.


Le catalogue de Venise 1986. Collection JLggB.

Mots clés : , ,



Samedi 17 novembre 2012, 7h30. Vue depuis la chambre 216 de la résidence Le Hu de l’Université de Shanghai, 149 Yanchang Road. Aquarelle sur place.

Mots clés : , ,



Vendredi 16 novembre 2012, 19h-20h, Shanghai. Métro Place du peuple ligne numéro 1. Rue de Nankin ouest, toutes les enseignes du grand luxe international, pluie, embouteillage, klaxons, maximum de lumière.

Mots clés :

Articles plus récents ›