Masaki Fujihata

Vous consultez actuellement les articles indexés Masaki Fujihata.

MF Geidai horloge
MF Geidai Archives 1
MF Geidai Archives 2
Mercredi 18 septembre 2013, 12h — 18h, Art Media Center de Geidai (École des Beaux-Arts de Tokyo). Comme prévu de longue date, Masaki a apporté de chez lui (dans sa Toyota Prius) l’ensemble de ses carnets de travail depuis 1993 et nous commençons à choisir les pages à reproduire pour le livre.

Mots clés : , ,



Lundi 9 juillet 2012, 19h, Nantes, salle Stéréolux. Pierre-Jean Galdin, directeur de l’École supérieure des beaux-arts de Nantes Métropole et Masaki Fujihata prennent la parole pour inaugurer la pièce Voices of aliveness (voir : 23 juin 2012), sous le regard de Miki, chercheuse en arts et sémiologie, venue spécialement de Paris.

Mots clés :



Samedi 23 juin 2012, 14h-15h30, La Martinière, estuaire de la Loire. Les cyclistes volontaires empruntent un circuit spécialement aménagé. Leur image et leur voix (ils sont invités à crier leur nom codé en morse) sont enregistrés pour constitué le « monument » virtuel conçu par Masaki Fujihata et nommé Voices of aliveness.
Voir : http://www.fujihata.jp/)

Mots clés : , , , , ,


Mercredi 30 mai 2012, 23h, Nantes, Stereolux « espace de création et de diffusion » des « musiques actuelles » et des « arts numériques ». Éric Boistard le dirige, avec qui j’ai travaillé au projet de la Gaîté Lyrique de 2002 à 2005. Dans la petite salle nommée Micro, Masaki Fujihata présente en avant-première son projet Voices of Aliveness « un espace pour crier — une collection de voix », en projection stéréoscopique, comme il se doit ici. Il a collaboré, pour cette proposition, avec le musicien Yasuaki Shimizu. On aura probablement l’occasion d’en reparler, c’est très réussi. Voici le lieu, dans cet ensemble qui marque la vie culturelle de Nantes, avec La Fabrique, l’Éléphant, la Machine, etc. sur le site des anciens chantiers navals du port de Nantes, fermés en 1987. C’est toujours troublant de voir ces lieux industriels prestigieux (et immenses) transformés en « lieux d’art ».

Mots clés : , ,