Petites maisons par Paul Chemetov





Jeudi 1er novembre 2012, 19h20, Cité de l’architecture, Palais de Chaillot, Paris. Chacun sa maison est le titre de l’exposition de ses 17 projets de maisons et ateliers que Paul Chemetov reprend d’un livre-jeu de son père, le dessinateur Chem, publié par les Albums du Père Castor en 1933. On connaît Chemetov (né en 1928) pour ses aménagements de quartiers et ses bâtiments institutionnels. On découvre là un travail sensible d’apparence modeste. Son petit « mazet » (2007-2009) de Labeaume, dans l’Ardèche, est une réhabilitation qui ne touche pas aux murs de pierres sèches en leur ajoutant un toit métallique, une boîte en tôle d’acier galvanisé et une boîte en contreplaqué de peuplier. C’est une manière de « cabanon » de Le Corbusier. La « maison Ohana » (2006-2009), à Asilah, au sud de Tanger, au bord de l’Atlantique, se déploie en terrasses et en jardins autour d’un olivier centenaire. Ce sont ses maîtres d’ouvrage, Esther et René Ohana (opticien rue du Pas de la Mule, près de la place des Vosges à Paris — voir « Où la musique rivalise avec l’optique » du 8 juin 2012 : http://jlggb.net/blog3/?p=2671) qui nous ont invités à voir l’exposition. La « maison Rebérioux », que voulait faire construire dans le Haut-Jura le fils de Madeleine Rebérioux (grande historienne et militante que nous avons connue à Paris 8), est restée à l’état de maquette.

Mots clés :