Où la musique rivalise avec l’optique


Vendredi 8 juin 2012, 19h, rue du Pas de la Mule, Paris, 4e. Pendant que M. René Ohana, opticien diplômé, remplace un verre de mes lunettes au sous-sol, je prends cette photo qui témoigne de sa passion pour la musique classique orientale et arabo-andalouse. Son ordinateur diffuse toujours des enregistrements ou des films qui semblent plus rares les uns que les autres, souvent réalisés par lui-même. Il joue du oud. À écouter ici.

Mots clés : , , ,