Une artiste résolument contemporaine


Dimanche 18 décembre 2011, 16h, galeries du quai Malaquais (les Beaux-Arts), exposition 2001-2011 : soudain déjà qui « présente les œuvres de jeunes artistes ayant fréquenté l’École nationale supérieure des beaux-arts au cours de la décennie 2001-2011 ». Émilie P. est née en 1980 à Noisy Le Grand. Elle est diplômée des Beaux-Arts en 2005 après avoir été « mon étudiante » à Paris 8 et à l’Atelier de recherches interactives de l’Ensad (maîtrise et DEA, avec « L’effet Larsen » et « Fatal Error », 2001-2003). Elle vit et travaille (comme on dit) à Paris et à Berlin. En 2010, elle a obtenu l’Audi Talents Awards. Pour le détail de son « parcours », voir la Galerie Lucile Corty et aussi Portraits-la Galerie (un site très chic dont Caroline D. est la webmaster) ou encore son propre site. Si elle a été un temps une « artiste numérique » (pour ma part, je n’emploie jamais cette expression), elle a rompu avec cette catégorie pour appartenir résolument à « l’art contemporain ». Reproduction (on voit le reflet du photographe) : Neue Oder, 2010, impression sur papier ancien, 29 x 27 cm, collection PPP, Paris (on lit trop vite, en allemand : « neue Order » — ordre nouveau —, au lieu de « neue oder » — nouveau, ou bien).