Des archives : intersection d’un cône et d’un cylindre


Puisqu’il est question de géométrie descriptive dans l’article précédent, ressortons cette épure, la N°13 de l’année 1962-1963. Rappelons que la descriptive est une méthode qui permet de déterminer des formes géométriques par le pur dessin. Ici, trouver l’intersection d’un cône et d’un cylindre dont on connaît les dimensions et les positions relatives dans l’espace. Je m’étais amusé à mettre des dégradés de couleurs et des reflets, ce qui me valu la remarque de mon professeur (l’une des classes qu’on nommait hypotaupe au Lycée du Parc de Lyon) : « Vous auriez dû faire les Beaux-Arts ». Ayant eu sous les yeux et entre les mains des épures authentiques du temps de Monge, à l’aquarelle et au lavis, — pour l’exposition Image calculée à la Cité des sciences en 1990 — j’ai mesuré combien elles pouvaient être infiniment précises et raffinées. Mercredi 1er février 2012, 22h30.