mai 2013

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour mai 2013.

oeil-triptyque
Vendredi 31 mai 2013, 18h, Labo de l’édition, rue Saint-Médard, Paris 5e, journées « Mobilisable 2013 ». Ce triptyque, conçu à partir de l’œil interactif d’Album sans fin, 1988-1989, présente une expérience de « réalité augmentée » : les images s’animent lorsqu’on les regarde à travers l’écran d’un iPad.

joan-jonas-2013
Samedi 25 mai 2013, 16h, Galerie Yvon Lambert, rue Vieille du Temple, Paris 3e. Reanimation II, une exposition de Joan Jonas (1936, New York), faite de dispositifs qui sont mieux que des écrans, des cloisons translucides et des volumes de projection, où il est question notamment de la glace qui fond.

gianni-motti-moneybox
Samedi 25 mai 2013, 13h30, galerie Perrotin, rue de Turenne, Paris 3e. Moneybox (2009-2012), l’installation de Gianni Motti (né en 1958 en Italie, installé à Genève) expose, dans l’intégralité des pièces de la galerie, le coût littéral, en billets de un dollar, de l’allocation dédiée à sa production.

meuble-tiroirs
Mercredi 23 mai 2013, 8h. Notre ami Alain, avec qui nous avions fondé en 1975 un groupe d’artistes, vient ce matin chercher le meuble à tiroirs que nous avions trouvé ensemble en 1976 (probablement), dans une usine abandonnée de Bondy. Il en possède une autre partie identique et le meuble va ainsi se trouver réunifié.

pantheon-suite
Mercredi 22 mai 2013, 12h30, Paris, Panthéon. Après « L’acier » du 24 avril, une vue plus spectaculaire, car la construction s’annonce spectaculaire.
Voir : « La lune » 16 février 2011.

clematis-flacon-bleu
Lundi 20 mai 2013, 16h30, Nice-Savoie. Cette jolie composition ne doit rien à l’art de l’ikebana — ou bien, au contraire, permet de l’approcher. Une fleur de clématite cassée placée dans une bouteille de verre bleu devant un mur blanc. Si c’est joli, c’est peut-être par la rencontre de choix qui, chacun, se voulaient jolis. Voir : http://jlggb.net/blog3/?p=7153.

spirale rue de la fin
Lundi 20 mai 2013, 15h, Aix-les-Bains, Rue de la fin. La Rue de la fin est une rue ordinaire, qui conduit vers ce qui était peut-être une fin de la ville. Cette forme sur un portail, une spirale (ce blog s’y intéresse) inscrite dans un cercle, est une figure où la spirale trouve une finitude.
Voir un exemple précédent : http://jlggb.net/blog3/?p=1716

16 rue de la fin
Lundi 20 mai 2013, 14h50, Aix-les-Bains, Rue de la fin. Pour la collection, un numéro seize unique, comme ce qui est fait (forgé et peint) à la main seul le permet.

manoir-aix
Dimanche 19 mai 2013, 18h. À Aix-les-Bains, beaucoup de maisons portent des noms. C’est son passé de villégiature mondaine. Les hôtels d’abord, même lorsqu’ils ne sont plus des hôtels. L’hôtel Manoir n’a pas grand-chose d’un manoir, sauf le nom, sauf la typographie, incontestable.

cafe-geneve-18mai2013
Samedi 18 mai 2013, 17h30, Genève, rue de la Bourse, un café rajeuni, ouvert sur la rue. À Genève pour rien, un ailleurs, mais avec rien d’inconnu. Un article du Temps, repéré ce matin sur mon mail quotidien mais non accessible car « Vous avez atteint votre quota mensuel d’articles disponibles gratuitement », lisible finalement sur ce journal présent par coïncidence sous mon macchiato : « Érasme. Quand la folie révèle les troubles de la société » : « Ce n’est pas celle de nos actuelles maladies mentales ». L’Éloge de la folie, « écart par rapport à la norme sociale », dont il est question ici, est malgré tout une réplique au DSM américain en passe d’être publié et déjà l’objet de multiples contestations. Par exemple, lu récemment je ne sais plus où, le fait de considérer comme une maladie cette pratique, très répandue et certes étrange, de publier sur son blog ou sur sa page Facebook l’image de la nourriture qui se présente à soi.
Voir, sur ce blog : « Entrecôte frites » (autre coïncidence, c’est ce que j’ai mangé au même endroit hier à midi).

‹ Articles plus anciens