janvier 2013

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour janvier 2013.

Ami6-1600
Ami6-17-1600
Ami6-18-1600
Citroen-h-1600
Citroen-h-5-1600
Citroen-h-2-1600
DS-nouveau-moteur-1600
DS-16-1600
DS-19-1600
Mercredi 30 janvier 2013, 12h. Avant de confier ma « collection » de plaquettes publicitaires Citroën, conçues par l’agence Delpire, à une collègue et à ses étudiants en histoire du design graphique des Arts Décoratifs, je scanne trois des quinze brochures et je choisis neuf pages — qui se trouvent dater de la même année 1966. Elles ne peuvent pas rendre compte d’une inventivité et d’une audace qui feront date, mais elle restituent un certain goût qui a marqué mes vingt ans en me poussant à les collecter et à les conserver.

Mots clés : , ,

food-design
pompidou-nuit
Mardi 30 janvier 2013, 19h30 — 22h30, dernier étage du Centre Pompidou. 23e remise des prix de la Fondation Lagardère. La boîte qui fournit le cocktail se nomme Nomad Food & Design : « Métissage culinaire innovant mais rassurant. » Les jurys sont sur la même ligne.

Mots clés : , ,

linking-letters
Samedi 26 janvier 2013, 20h. À Chatillon, au moment de transmettre à Claude (3 ans), le jeu de lettres Linking letters venant d’Étienne (début des années 80), je pense à le photographier car c’est un très bel objet. La qualité typographique, la boîte en tous points semblable de Connect, le jeu « culte » de l’éditeur Galt Toys, peut laisser penser que ces deux jeux ont eu le même concepteur, le célébrissime designer anglais Ken Garland. Mais je n’en trouve trace nulle part.

Mots clés :

Diapositives

robert barry 01
robert barry 02
Samedi 26 janvier 2013, 16h, galerie Yvon Lambert, Paris 3e. Dans l’exposition Robert Barry, des pièces historiques qui rappellent le charme de la projection de diapositives : Belmont, 1967 et It can seem to be…, 1971.

Mots clés : ,

julien-previeux-01
julien-previeux-02
Samedi 26 janvier 2013, 15h, galerie Jousse Entreprise, Paris 3e. Julien Prévieux (voir : http://jlggb.net/blog2/?p=6168) expose les modèles de petites maisons, de cabanes, qui furent « des lieux annexes, là où habiter n’est pas la préoccupation, là où il est possible d’échapper à la cohabitation. [… ] Laboratoire, bureau, atelier de personnages illustres. […] Lieux du retrait où la pensée se met en acte […]. » On retrouve la maison archétype désignée à plusieurs reprises : http://jlggb.net/blog3/?p=216.

Mots clés : ,

ej-portrait

Samedi 19 janvier 2013. Ouvrant un album consacré à ma mère Emma Jullian, je retrouve ce beau portrait d’elle jeune fille et je pense que nous sommes dans l’année de son centenaire.

Mots clés :

parking-montagne
Jeudi 17 janvier 2013, 14h30 — 16h. Une chute de près de 40 degrès. Circuit depuis Aix-les-Bains vers le sud de la Drôme, où le soleil brille. Mais le prix des belles lumières est un vent glacial. Sur la route au delà de Nyons, en direction de Serres et du col de la Croix-Haute.

Mots clés : ,

777-air-france-saigon
Samedi 12 janvier 2013, 22h50, décollage de l’aéroport de Ho Chih Min Ville à bord du Boeing 777 d’Air France, vol 269 pour Paris. Je ne me reconnais pas dans la catégorie des « grands voyageurs ». Cependant, avec le temps, les voyages se sont ajoutés aux voyages. Vers l’ouest (États Unis, Canada) et surtout vers l’est (Chine, Japon, Corée, Taiwan — et Cambodge). Cinquante depuis 1973, cent passages donc. Ho Chih Min Ville en aura été le point le plus au sud.

Mots clés : ,

bophana-vann-nath
bophana-escalier
pierre-bayard
Samedi 12 janvier 2013, 12h-15h. Au centre Bophana de Phnon Penh, Soko Phay-Vakalis et Pierre Bayard mettent une dernière main au montage de leur film Vann Nath, le peintre-mémoire. Pierre Bayard vient de m’offrir son livre — qui sort le 17 janvier —, Aurais-je été résistant ou bourreau ? (Éditions de Minuit. À écouter : Le Journal de la philosophie, 14 janvier 2013). Il le présente comme un « essai d’uchronie personnelle », mais il est, dans les circonstances, particulièrement synchrone. La figure du peintre Vann Nath, survivant de S-21 et témoin par sa peinture des crimes qui y ont été commis par les Khmers rouges, y apparaît pour démontrer les capacités de trouver en soi la force de la résistance. C’est le cinéaste Ritty Panh — que nous allons rencontrer quelques minutes plus tard dans son studio, de l’autre côté de la rue, alors qu’il tourne un film incroyable avec des maquettes et des figurines qui seront confrontées à des images d’archive — qui est le lien de tout ça. Dans le centre Bophana, créé à son initiative, nous croisons dans l’escalier — beau bâtiment années 60 comme Phnom Penh en compte semble-t-il beaucoup — ce portrait de son héroïne Bophana par Vann Nath.

Le Centre Bophana
En évoquant le nom de Bophana, le Centre veut se faire le relais du message de résistance, de courage et de dignité que cette jeune prisonnière du centre de détention S-21 a laissé. Le projet qu’il porte, celui de reconstituer le patrimoine audiovisuel cambodgien, vise à ouvrir un accès à la mémoire. Pour se souvenir, transmettre une histoire et une culture aux générations futures, et bâtir ensemble un avenir.

Mots clés : , , ,

students-urba-12-01-2013
installation-urba-12-01-2013
workshop-urba-12-01-2013
Samedi 12 janvier 2013, Académie royale des Beaux-Arts, Phnom Penh, 111h. Cloture, en présence de Pierre Bayard (à droite), de l’atelier de recherche « Archéologie du moment présent » qui a donné lieu une base de données sur ordinateur et à une installation autour de 16 objets choisis par les participants.

Mots clés : , , ,

‹ Articles plus anciens