Ville

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Ville.

olivier-or-montreuil
Vendredi 2 août 2013, 10h30, rue de Montreuil, Paris 11e. Pour ses enseignes, ce restaurant tunisien (nous passons devant tous les jours en pensant à l’actualité de la Tunisie) a choisi le Cooper Black, dans une version avec « relief », et des caractères plus directement Art nouveau évoquant une calligraphie orientale. Juste en face se trouve la rue de Tunis, une voie étroite qui vient de la place de la Nation (place du Trône, et du Trône renversé, créée en 1660 à l’occasion du retour de Louis XIV et de sa cousine germaine Marie-Thérèse d’Autriche après leur mariage, destiné au rapprochement de la France de l’Espagne), située entre l’avenue Philippe Auguste et l’avenue de Bouvines (la bataille de Bouvines dont Philippe Auguste est le grand vainqueur, le 27 juillet 1214, et dont Georges Duby démontre, dans Le Dimanche de Bouvines, paru en 1973, en quoi elle est un événement « fabriqué », ranimé à la fin du XIXe siècle dans un mouvement anti-allemand, moment où, probablement, ces rues et boulevards sont nommés. Voir ici ). Quant au nom de Tunis, il rappelle la mort de Louis IX (Saint-Louis) le 25 août 1270, parmi les victimes de la peste qui touche la 8e croisade lors du siège de la ville (il devait faire trop chaud, comme en ce moment).

Mots clés : , ,

louxor-metro
louxor-balcon
Dimanche 12 mai 2013, 15h30 — 16h, carrefour Barbès-Rochechouart. Depuis la station de métro, et depuis le balcon de nos amis Paule et Jean-Pierre, le cinéma Louxor (1921), très récemment rouvert après 30 années d’abandon.

Mots clés : , ,

butte-chapeau-rouge
Dimanche 3 mars 2013, 12h30, Parc de la butte du Chapeau-Rouge, Paris 19e. La vision de cette statue a toujours éveillé chez nous un soupçon. C’est que, dans les années 70, nous avions vu à Stuttgart le parc Killesberg, ses constructions, ses terrasses, ses statues, en sachant qu’il avait été créé (sur d’anciennes carrières, comme ici) à la gloire de « de vie en plein air » et de « l’agriculture national-socialiste », au moment même du déclenchement de la guerre. D’après la documentation consultée aujourd’hui sur Internet, le principal architecte de ce parc était Hermann Mattern, qui s’occupa aussi des paysages autoroutiers de l’Allemagne nazie (plus tard il collabora avec le fondateur de la Documenta de Kassel, Arnold Bode), était « politiquement rouge », alors que certaines des constructions du parc était inspirées par Albert Speer. Le parc et l’exposition firent polémique et il semble que cette polémique s’est prolongée depuis, à la fois sur le plan historique et à l’occasion des transformations successives du Killesberg. Mais l’Ève de Raymond Couvègnes (1938) regarde résolument à gauche. L’architecte du Parc de la butte du Chapeau-Rouge était Léon Azéma, qui restaura les cascades du Parc de Sceaux et fut l’un des auteurs du Palais de Chaillot de 1937. Ouvert lui aussi en 1939, le parc, ses fontaines, ses terrasses, ses constructions et abris en béton armé avec de très longs bancs, ont des qualités démocratiques. Rien n’empêche cependant de trouver des parentés entre l’architecture nazie et celle du Front populaire et d’y reconnaître le style d’une époque, lié à des techniques, à des goûts, ou même à des idées politiques (faire du « social » par exemple). La butte du Chapeau-Rouge est en travaux (arrosage automatique et fontaines) et vient de recevoir une œuvre liée à la construction du tramway : Bert Theis, artiste luxembourgeois installé à Milan, curateur et activiste, a installé deux très grands bancs de bois peints en blanc qui remémorent le discours pacifiste prononcé par Jean Jaurès le 25 mai 1913, ici-même au Pré Saint-Gervais, sur cette butte qui était encore la zone (on voit l’un d’eux au fond de la photo et on va le revoir au Mamco de Genève: http://jlggb.net/blog3/?p=5451).
Sur les œuvres du tramway T3 : http://jlggb.net/blog3/?p=5125

198-10
25 mai 1913, Pré Saint-Gervais, discours de Jean Jaurès contre la loi de 3 ans de service militaire devant 150 000 personnes [cliché Roger Viollet]

Mots clés : , ,

trottoir-ciment
Vendredi 22 février 2013, 16h40, Genève, place Simon Goulart (1543-1628, théologien, pasteur et chroniqueur). En travaux depuis longtemps, cette place, qu’on a fréquentée en parking, devant le Temple de Saint-Gervais, aura peut-être des matériaux plus nobles. Mais cette zone de trottoir, avec son ciment frais impeccablement bouchardé, fait honneur à la tradition calviniste. Voir : « Bonjour Monsieur Peirce !», 7 juillet 2009.
Note : 400e billet de jlggbblog3.

Mots clés : ,

mosset-tramway
mosset-tramway-cartel
Samedi 2 février 2013, 18h, Hôtel de Ville de Paris. Dans l’exposition consacrée aux réalisations d’art public accompagnant le nouveau tramway T3 (direction artistique : Christian Bernard), on découvre des projets non réalisés, dont plusieurs, intéressants, d’artistes « Mamco » : Olivier Mosset, Christian Robert-Tissot, Philippe Decrauzat, etc., et aussi de Delphine Coindet.
Voir : « Journée d’inauguration du tramway » http://jlggb.net/blog3/?p=4785 et « Un chantier urbain » http://jlggb.net/blog3/?p=3033
Et aussi : « Red Star » http://jlggb.net/blog/?p=3352 et « The Run » http://jlggb.net/blog2/?p=6254
Voir, sur le site du Mamco, Genève, le dossier sur les œuvres du T3 : http://www.mamco.ch/expositions/encours/Tram.html

Mots clés : ,

food-design
pompidou-nuit
Mardi 30 janvier 2013, 19h30 — 22h30, dernier étage du Centre Pompidou. 23e remise des prix de la Fondation Lagardère. La boîte qui fournit le cocktail se nomme Nomad Food & Design : « Métissage culinaire innovant mais rassurant. » Les jurys sont sur la même ligne.

Mots clés : , ,

facade-sunlights
Samedi 15 décembre 2012, 17h. Au 44 de la rue du Faubourg du Temple, Paris 11e, un projecteur de lumière bleue a été placé, sur le terrain à construire que l’on a vu ici le 19 novembre 2011 : http://jlggb.net/blog2/?p=7682, probablement pour les besoins d’un tournage derrière les persiennes.

Mots clés :


Dimanche 9 décembre 2012, 20h45, carrefour du boulevard Voltaire, de la rue de Montreuil et de la rue des Immeubles industriels, Paris 11e. Une voiture est sur le toit, mais ça ne semble pas grave pour les passagers. Une autre auto peut-être dans le coup. Trois voitures de police, une ambulance des pompiers, pas de bruit, tout le monde est très calme, les passants sortent leurs téléphones pour photographier.

Mots clés : , , ,




Dimanche 2 décembre 2012, 15h, Place Clichy, Paris (à la rencontre des 8e, 9e, 17e et 18e arrondissements). Sous la double influence de l’exposition de Paul Graham et d’un soleil bas très vif, un essai de notation photographique qui met l’accent sur un court moment dans un lieu particulier (comme presque toujours en photo), mais dans les mouvements combinés des passants et de l’appareil, avec en prime l’éclat dans l’objectif, pour l’effet de distanciation.

Mots clés :



Mardi 20 novembre 2012, 20h. Hangzhou, ses platanes, ses Vélib’, ses voitures de sport. Avenue Nanshan, le long du lac.

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciensArticles plus récents ›