Tokyo

Vous consultez actuellement les articles indexés Tokyo.




Mercredi 3 août 2011, 16h30. Le 14 décembre 2007, le lieu du prélèvement — qui avait eu lieu la nuit tombée —avait été identifié après coup, d’après mes souvenir (Voir : http://jlggb.net/blog/?p=154 et http://jlggb.net/blog/?p=526). Cette fois, le dimanche 3 juillet 2011, il fait grand jour — à 17h50 —, sortant de nouveau du M.O.T., je photographie la plante et le petit restaurant où elle se trouve (voir : « Crassulas prélevées récemment au Japon » : http://jlggb.net/blog2/?p=6333). Une nouvelle bouture est rapportée et rapprochée de la plante qui, depuis trois ans et sept mois pousse au 93bis. Faut-il parler de crassulas, au pluriel, ou bien d’une crassula ? C’était la question posée par l’article « Vertige de l’individuation » du 6 mai 2009 : http://jlggb.net/blog/?p=2638.

Mots clés : , ,


Samedi 16 juillet 2011, 20h40, 93bis. Elles ont été prélevées selon le protocole habituel (avec photos et localisation précise) à Kyoto (le mercredi 29 juin à Arashiyama, en allant au temple Daikakuji;  le samedi 2 juillet, avenue Sanjo Dori, en descendant de la Villa Kujoyama) et à Tokyo (le dimanche 3 juillet, non loin du musée MOT — quartier Shirakawa — sur une plante déjà bouturée le 14 décembre 2007).

Mots clés : , , ,


Lundi 4 juillet 2011, 13h. Pour aller de Shimbashi — quittant l’hôtel Villa Fontaine de Shiodome — jusqu’à Yokohama — et descendre à Minato Mirai —, je prends le train rapide de la ligne JR Tokaido. Au fond, le Shiodome City Center. Voir février 2011 : http://jlggb.net/blog2/?p=4047. Tout ça a beaucoup bougé dans les tremblements de terre. Mais il paraît que, dans le métro comme dans le Shinkansen (train très rapide au futurisme de manga sans complexes), on ne sent rien.

Mots clés : , ,





Lundi 4 juillet 2011, 11h30. Dans la liste des possibles points de vente de la porcelaine Keizan, je repère le Tadashi Hall Miyako, dans le quartier du métro Ningyocho, au nord est de Ginza, facilement accessible depuis Shinbashi. C’est toujours amusant de découvrir un quartier avec ce type de contrainte futile, même quand il fait très chaud, en profitant d’un trou dans l’emploi du temps. L’achat à Tokyo le 12 décembre 2007, de deux tasses à soba signées 渓山, Keizan (maison fondée le 6 février 1957 à Arita, préfecture de Saga, dans l’île de Kyushu), avait donné lieu au billet « Soba toi et moi » : http://jlggb.net/blog/?p=133. D’autres tasses à soba de la même origine avaient été trouvées du côté de Omote Sando en mai 2008. Depuis, je me suis persuadé que c’étaient les plus typiques d’une tradition de porcelaine modeste mais parfaite. Le magasin Kyogado est un grossiste qui n’expose que des échantillons. Mais on accepte gentiment de me vendre les trois tasses de mon choix. Peut-être à cause du manque de langue commune.

Mots clés : , , ,

Exif_JPEG_PICTURE
ningyocho
Lundi 4 juillet 2011, 11h07. Tokyo, quartier Ningyocho, Coffee Kaiseiken, since 1919, un vrai café où boire un café, à 11h, alors qu’il fait déjà très chaud. Repère sur la carte à droite (l’autre repère est celui du magasin de porcelaine du billet suivant). Adresse : 日本橋人形町1-17-9, Chuo-ku, Tokyo, Japan 1030013
Étonnant : cet établissement trouvé « par hasard » a une réputation dans les guides branchés. Et on a ici une vue panoramique qui en dit beaucoup plus long que ma photo : http://panolooks360.net/miyamoto_facebook/kaiseiken/k.html

Mots clés : ,




Lundi 4 juillet 2011, 8h. En février dernier, Hajime avait négocié les prix au Royal Park Shiodome Tower de Tokyo. Cette fois, c’est un plus modeste hôtel — bien qu’il soit d’une construction assez grandiose — le Villa Fontaine, dans le même ensemble de tours de Shiodome. On a eu des récits et des films étonnants du 11 mars et après où les tours vacillaient. Seul indice de la crise, chambre 325 : la recommandation de fixer le thermostat à 28 degrés.

Mots clés : , ,

Exif_JPEG_PICTURE
Dimanche 3 juillet 2011, 17h49, Tokyo, non loin de Mitsume Dori, juste à côté du petit restaurant où l’on s’intéresse aux crassulas (voir : « Crassula(s) Tokyo-Paris et retour » du 3 août 2011), un autre exemple typique de la façon dont les plantes et les fleurs sont inscrites dans l’espace urbain de Tokyo (du Japon).

Mots clés : ,



Dimanche 3 juillet 2011, 17h42, Tokyo, sortant du MOT (Museum of Contemporary Art Tokyo, l’exposition de Kohei Nawa, Synthesis), sur Mitsume Dori, je remarque une jolie plante dont la feuille évoque la menthe. Je la retrouve sous Google Street View. Non loin de là, le lieu de deux prélèvements de crassula (14 décembre 2007, 3 juillet 2011).

Note du 23 juillet 2011 : cette plante est un lantana, je l’ai vue sur le quai de la Mégisserie à Paris trois semaines plus tard : http://jlggb.net/blog2/?p=6552.

Mots clés : , ,




Dimanche 3 juillet 2011, 12h16, Tokyo. Visite rituelle — mais non préméditée — à la papeterie Itoya, à Ginza, pour vérifier le fonctionnement de l’inscription lumineuse OCCUPIED, qui nous intéresse depuis 1995, à l’origine de la rubrique occupation de ce blog. Le petit salon de thé du 9e étage est décidément un endroit pour jeunes femmes seules (voir : http://jlggb.net/blog/?p=86). Cette fois, montrons un peu autre chose : l’escalier, les achats, les meilleurs crayons , de la marque Tombow, classiques et écologiques.

Mots clés : , ,



Vendredi 11 février 2011, 1h et 9h du matin. L’une des 13 tours du quartier Shiodome à Tokyo (Shiodome City Center, 215 m, architecte : Kevin Roche), vue depuis le Park Hotel (29e étage).

Mots clés :

‹ Articles plus anciens