Vestiges de 68 (2)


Mardi 1er février 2011, 13h. Ce fauteuil Herman Miller dessiné par les Eames (modèle DAX.) avec coque en polyester armé de fibre de verre et assise en skaï, comme les chaises de même style, sont de rares vestiges de l’Université de Vincennes, construite au cours de l’été et de l’automne 1968. Ces exemplaires sont conservés, pour quelque temps encore, dans un laboratoire d’art de l’Université Paris 8. Le Centre universitaire expérimental de Vincennes fut moins pauvre, à son ouverture, qu’on pourrait l’imaginer. Les bâtiments étaient équipés du meilleur mobilier pour collectivités : Herman Miller, Knoll International, Mullca, etc. et bénéficiaient ainsi d’une ambiance moderne qui ne fut pas pour rien, en dépit d’idéologies qui semblaient négliger cet aspect des choses, dans l’esprit d’initiative et d’innovation qui animait la collectivité. Pour aller dans le même sens, il faut rappeler que l’inspiration pédagogique portée par l’un des fondateurs, Pierre Domergue, professeur d’anglo-américain, venait des États Unis. Voir : « Un rêve, deux facs » http://jlggb.net/blog/?p=351 et la vidéo récente de Yolande Robveille, Roman Noir pour Université Rouge : http://www.archives-video.univ-paris8.fr/video.php?recordID=124.

Un court extrait de ce film où l’on voit la cafétéria de Vincennes et son mobilier, au début des années 70.

Mots clés : , , ,