juillet 2011

Vous consultez actuellement les archives mensuelles pour juillet 2011.


Samedi 30 juillet 2011, 15h, galerie Chantal Crousel, Paris. Anri Sala, No Window no Cry, fenêtre translucide et boîte à musique, 2011. ©l’artiste.

Mots clés :


Vendredi 29 juillet 2011, 21h11, vue du TGV, à l’endroit où la ligne qui remonte vers Paris croise l’autoroute du Soleil (au sortir du Morvan, à la frontière entre les départements de la Côte d’or et de l’Yonne). Un jour de grand départs.

Mots clés : , ,


Vendredi 29 juillet 2011, 17h, Parc d’Aix-les-Bains. Adolphe Geoffroy, Lion et lionne, bronze, 1889, fonderie Thiebaut frères. « Il fut acheté par le ministère des Beaux Arts et installé dans le parc en 1890. » Cette photo a été suscitée par le récit récent de notre amie Paule S., qui, étant enfant à Aix-les-Bains, croyait qu’en leur lançant une pierre on risquait de rendre ces fauves vivants.

Mots clés : ,

Chantemerle


Vendredi 29 juillet 2011, 16h, Chindrieux, Chautagne, Savoie. Le terrain de Chantemerle fait son apparition sur ce blog, modeste, mais à l’occasion d’un défrichage qui le rend accessible partout (cinq niveaux de terrasses). On reparlera peut-être de ce coin de verdure et de ses arbres : buis, chênes, frênes, noisetiers, etc.

Mots clés : , ,


Jeudi 28 juillet 2011, 22h, Aix-les-Bains, l’Arc de Campanus. Le monument, daté de la 2e moitié 1er siècle, a été interprété comme arc funéraire, passage symbolique de la vie à la mort. On pense cependant aujourd’hui qu’il constituait une entrée des thermes romains. Voir : http://www.patrimoine-aixlesbains.fr/?page=fiches&p=IA73001281. Ses dimensions :  9,15 m de haut; 7,10 m de large; épaisseur de 75 cm (très mince).

Mots clés :


Mardi 26 juillet 2011, vers 20h. TGV de Paris à Aix-les-Bains par Lyon et Chambéry. 90 secondes de vidéo-train vers le village de Vaux-en-Pré.

Depuis des années, passant en TGV, nous avons remarqué ce village sans savoir où il était vraiment ni comment il se nommait. Village remarquable car il apparaît, comme sur un présentoir, dans le déroulé du travelling du train. Une évidence de village, peut-être un peu trop français, un peu trop mitterrandien*. Je décide de pratiquer, comme je l’ai expérimenté depuis quelque temps (voir les 6 minutes de la région du Lac Biwa au Japon, le 5 juillet), une vidéo avec le iPhone plaqué contre la vitre. Résultat intéressant, la lumière est bonne. Pour retrouver le lieu, je fais divers calculs de temps et de distances et j’explore Google Earth, qui, grâce à la mise en perspective, donne une vision plus analogique. C’est un petit cimetière, sur une route qui s’écarte de la voie puis relie deux villages, qui va me servir de repère décisif. Il s’agit donc de Vaux-en-Pré, en Saône-et-Loire, dans la région du Creusot, de Montceau-les-Mines et de Chalon-sur-Saône, un peu plus au sud, en direction de Cluny. Coordonnées terrestres : 46°37’39.58″N – 4°35’55.67″E. Ensuite, j’explore les images Street View et je fais un ensemble de « prises de vues » dont je donne un extrait ici. On voit une dame avec une fourche en conversation avec le chauffeur d’une camionnette, qui regarde arriver la voiture Google. L’image d’une façade et de ses fenêtres qui montrent un intérieur m’intéresse particulièrement. En 1969-1970, j’avais conçu un scénario de film, intitulé Apprentissage de la découverte, qui consistait à « sortir » par la fenêtre d’un train pour « entrer dans le paysage » jusqu’à des intérieurs de maisons avec personnages. C’est cette même idée qui a été réalisée, avec mes étudiants de l’Université Paris 8, en 1984-1985, avec le vidéodisque Le Bus, pour l’exposition Les Immatériaux.

 * En écrivant cela, il me vient à l’idée de chercher — sur Internet — quel est le village qui figure sur l’affiche de Mitterrand « La force tranquille », 1981. D’après le site de M. Gille Chabot, c’est celui-là même ! Cheminot, il va publier un livre, aux éditions La Vie du Rail, des photos qu’il a prises depuis le TGV : http://baladeagrandevitesse.blogspot.com/p/impressions-au-fil-du-rail.html. Au km 291, c’est Vaux-en-Pré, mais l’ensemble de ses 100 photos est intéressant, surtout si l’on connaît ce trajet de Paris à Marseille en TGV. Voir aussi ses « Paysages en mouvement » : http://baladeagrandevitesse.blogspot.com/p/paysages-en-mouvement.html. Mais c’est une erreur, le village de l’affiche est Sermages, dans la Nièvre. Voir Slate : http://www.slate.fr/story/36675/mitterrand-force-tranquille-sermages.









Deux photogrammes de la vidéo JLggB. Une vue Google Earth. Cinq vues de Google Street View. Sur la dernière photo, le passage d’un TGV dans le paysage.

Mots clés : , , ,


Mardi 26 juillet 2011, 12h, rue du Faubourg Saint-Antoine, Paris. Une stratigraphie typographique avait été tentée sur la vitrine du magasin et fabricant de meubles Hugnet, l’un de ceux qui survivent dans le faubourg, longtemps occupé intégralement par les ébénistes (Voir : http://jlggb.net/blog2/?p=4633). À l’occasion des soldes, ce sont de nouveaux supports et de nouveaux caractères : papier avec un classique Gill Sans condensé italique et une espèce de Bodoni (Moderno FB compressé régulier, caractère pour la presse magazine) et surtout, apparition —sur les feuilles format standard des imprimantes — du Web, avec l’adresse hugnet.fr (on aurait conseillé hug.net) qui ouvre sans doute d’autres perspectives d’éclectisme typographique.


La maison Hugnet se déclare spécialisée dans les copies du XVIIIe siècle.

 

Mots clés : ,

Dimanche 24 juillet 2011, 13h. Ressortie des archives : offerte en 1985, cette belle calligraphie chinoise (33,5 x 53 cm). Le motif central est ji-qing : 寄, ji (envoyer, transmettre, déposer, confier), 情 qing (sentiment, affection). On dit par exemple : 寄情山水 ji-qing shan-shui, « trouver un appui pour ses sentiments dans le paysage ». Compléments : 乙丑冬日 yichou (1985), dongri (un jour d’hiver), 邵武 Saowu (prénom), 钱邵武 Qian Saowu (sceau de l’artiste). Qian Shaowu était un sculpteur, dessinateur et calligraphe célèbre, professeur aux Beaux-Arts de Pékin. Propositions de traduction par Y.X. et Z.Y.

Mots clés : ,


Samedi 23 juillet 2011, 18h, Paris, quai de la Mégisserie. Cette fleur ne m’était pas inconnue, mais j’étais incapable de lui donner un nom. Il a fallu que je la remarque et que je la photographie il y a 3 semaines à Tokyo (Voir : http://jlggb.net/blog2/?p=6337) pour que se pose la question de son identification. On ne trouve jamais que ce que l’on cherche plus ou moins. Je confirme que les feuilles évoquent la menthe, par leur forme mais aussi par leur odeur (en plus poivrée).

Mots clés : , ,


Samedi 23 juillet 2011, 17h40, galerie Kreo, 31 rue Dauphine, Paris 6e. Notre ami Nicolas T. a collectionné — beaucoup à partir d’achats sur eBay, dit-il — des vases typiques d’une période, d’une certaine modernité qui ne craint pas le kitsch. On partage son gout pour la céramique semi-industrielle, décorative et utilitaire.
Voir le livre : http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=1986&menu=

Mots clés : , , ,

‹ Articles plus anciens