Design

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Design.

Artichoke


Samedi 22 octobre 2011, 13h, Copenhague, hôtel First. Coïncidence : le supplément « House & Home » du Financial Times en date des 22/23 octobre 2011 publie, dans un article intitulé « Chic styles of the 1960s set for take-off » (sur les effets des séries Mad Men et Pan Am), la photographie d’une suspension Artichoke originale*. Designer : Poul Henningsen. Prix : 3 995 livres. Or il se trouve que c’est ce même modèle qui figure au premier plan des lampes « à reproduire » de l’exposition du groupe danois Superflex (voir : http://jlggb.net/blog2/?p=7197) et aussi dans le lobby de l’hôtel SAS (ci-dessous). Il faut dire que quelques antiquaires croisés dans Copenhague hier et aujourd’hui, proposent cette suspension dans ses diverses déclinaisons.
* 1958. The original PH Artichokes were developed for a restaurant in Copenhagen called the Langelinie Pavilion, and they are still hanging there today. Le modèle actuellement produit par la maison Louis Poulsen est vendu 6 250 €.

Mots clés : , ,


Vendredi 21 octobre 2011, 16h40, Copenhague. Le vestiaire du Dansk Design Center est en accès libre; mais personne n’y a laissé quelque chose.

Mots clés :








Vendredi 21 octobre 2011, 16h-17h, Copenhague, Dansk Design Center. Exposition « Challenge Society. Designing the simple solutions to a complexe future ». Une exposition sur le design très design, mais sans objets autres que des mots, des « audiovisuels » et les meubles présentoirs. En pratique, les visiteu(rs/ses) prennent des photos pour emporter les textes et les lire (éventuellement) plus tard et ailleurs. Ou alors visiter le site : http://en.ddc.dk/. Au fond, les attractions du parc Tivoli.

Mots clés :

Poncif



Jeudi 21 octobre 2011, 15h, Copenhague. L’hôtel First Skt Petri a été construit dans un ancien grand magasin des années vingt. Dans le hall, une collection de fauteuils The Egg (Arne Jacobsen, 1958). On en voit partout dans la ville. C’est beau mais ça touche au poncif. On va aller voir l’original, l’hôtel SAS, 1960.

Mots clés : , ,





Jeudi 20 octobre 2011, 16h-20h, visite de MEDEA, le centre de recherche en design des médias de l’université de Malmö. Intéressant, le mélange de récupération et d’Ikéa.

Mots clés : ,

Copies


Samedi 15 octobre 2011, 18h. Galerie Jousse Entreprise, 6 rue Saint-Claude, Paris, 3e. Copy Light, installation du collectif danois Superflex. Un atelier où l’on voit comment produire des copies économiques de luminaires contemporains.

Mots clés : ,


Samedi 6 août 2011, 17h30. Dans le bureau de L., deux accessoires (des cadeaux) apportés par son nouveau statut et qui semblent faits l’un pour l’autre : un tabouret Ulm, en pin et hêtre, dessiné par Max Bill en 1954 (fabriqué ici par Büroforum à Würzburg, Allemagne); un iPad2, dessiné par Jonathan Ive et Apple en 2011 (assemblé probablement dans l’usine de la compagnie taïwanaise Foxconn à Chendu, Chine).
Sur Max Bill, voir : http://jlggb.net/blog/?p=4388 et http://jlggb.net/blog/?p=5369.

Mots clés : ,


Samedi 23 juillet 2011, 17h40, galerie Kreo, 31 rue Dauphine, Paris 6e. Notre ami Nicolas T. a collectionné — beaucoup à partir d’achats sur eBay, dit-il — des vases typiques d’une période, d’une certaine modernité qui ne craint pas le kitsch. On partage son gout pour la céramique semi-industrielle, décorative et utilitaire.
Voir le livre : http://www.lespressesdureel.com/ouvrage.php?id=1986&menu=

Mots clés : , , ,


Mercredi 13 juillet 2011, 11h, Aix-les-Bains. Dans la cuisine de la rue Isaline, dans le casier de contreplaqué de 15 mm peint, se trouvent désormais rassemblés deux pichets fabriqués et achetés à Cliousclat, Drôme (Voir : http://poteriedecliou.com/, mais c’était avant quelques changements de direction), d’inspiration traditionnelle plus ou moins dauphinoise et savoyarde, qui sont restés quelques années, l’un à Pierrelatte, l’autre à Paris. On remarque la concordance absolue de leur jaune avec l’ocre-jaune de la polychromie « Isaline » (2008).

Mots clés : , ,



Mardi 5 juillet 2011, 8h-8h40, hôtel Yokohama Heiwa Plaza, dans le centre, non loin de la Graduate School of Film and New Media de la Tokyo University of the Arts (Geidai). Bon marché, mais avec du style.

Mots clés : ,

‹ Articles plus anciens