Événement

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Événement.


Dimanche 27 novembre 2011, 15h, boulevard Voltaire, Paris 11e. Pour l’anniversaire de F., un gâteau qui ressemble à une bombe glacée.

Mots clés :

4 fois 11


Vendredi 16 septembre 2011, 22h, boulevard Voltaire, Paris 11e. Anniversaire d’Alice A-B.

Mots clés :



Mercredi 31 août 2011, 18h30-20h. Comme prévu, une petite fête pour le lancement du journal trimestriel La Couleur des jours. C’est au café Bar-Tabac, rue Beau-Séjour à Lausanne, lieu sympathique. Avec un buffet, du vin rouge et du vin blanc. Je connais au moins quatre personnes : Pierre et Élisabeth (les fondateurs du journal), Leonor et Arthur (les enfants d’André et Anne).
Le site du journal : http://www.lacouleurdesjours.ch/

Mots clés : ,

Chantemerle


Vendredi 29 juillet 2011, 16h, Chindrieux, Chautagne, Savoie. Le terrain de Chantemerle fait son apparition sur ce blog, modeste, mais à l’occasion d’un défrichage qui le rend accessible partout (cinq niveaux de terrasses). On reparlera peut-être de ce coin de verdure et de ses arbres : buis, chênes, frênes, noisetiers, etc.

Mots clés : , ,


Vendredi 20 mai 2011, 15h, université, Saint-Denis. Les bulletins (format A7) d’une élection unanime.

Mots clés : , ,


Mardi 10 mai 2011, devant le Sénat, Paris, 16h-19h, manifestation de l’Appel contre La Nuit Sécuritaire :

« Incroyable ! Nous apprenons ce jour que le projet de loi a été rejeté par la commission des affaires sociales du Sénat présidée par Mme Muguette Dini. Tous les articles concernant les « soins » sans consentement en ambulatoire ont été rejetés : le « NON » a été voté par les sénateurs centristes, les partis de gauche et plusieurs sénateurs UMP. L’avis de la C.N.C.D.H. (Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme) et du Contrôleur Général des Lieux de privation de liberté sont donc suivis d’effet. Le projet de loi est inacceptable et doit se limiter à ce qu’impose le Conseil Constitutionnel (intervention du juge après 15 jours). Aucune réforme ne peut se faire avant une grande concertation de l’ensemble des acteurs de la psychiatrie. »

Mots clés : ,

Miki O.


Vendredi 29 avril 2011, 20h30-22h30, église Notre Dame de l’Assomption, Meudon Bellevue. À l’initiative de Miki O., un concert pour contribuer à l’aide aux victimes du désastre du Japon. Un ensemble à vent composé d’instrumentistes japonais résidant à Paris joue Henri Tomasi, Jacques Ibert. Un duo par deux grandes violonistes japonaises de Paris joue Leclair. Un ensemble de 21 cors joue James Horner, musique du film Titanic, Bach et Beethoven (adaptation de l’Ouverture d’Egmont).

Une partie de la recette.

Mots clés : , ,

Max


Vendredi 22 avril 2011, 12h30, Chemin du Murget, Aix-les-Bains. Couronne de laurier obtenue à l’Université de Bologne (Master en gestion culturelle).

Mots clés : ,


Ai Weiwei (dr).

Dimanche 3 avril , Ai Weiwei (???), artiste, architecte, designer, artiste du Web et de Twitter est arrêté à l’aéroport de pékin alors qu’il compte se rendre à Hong Kong. Son domicile et son atelier sont perquisitionnés. La police ne communique pas le motif de cette arrestation.

Voir, à propos de Ai Weiwei, précédemment sur ce blog :
http://jlggb.net/blog2/?p=2470
http://jlggb.net/blog/?p=6081
http://jlggb.net/blog/?p=5998
http://jlggb.net/blog/?p=491

Lundi 4 avril 2011. La France demande la libération de l’artiste. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères : « Nous sommes préoccupés par le sort de l’artiste militant Ai Weiwei, et nous suivons sa situation, ainsi que celle de ses proches, avec la plus grande attention. Nous espérons qu’il sera libéré au plus tôt ». L’Allemagne, l’Union européenne, les États-Unis, Taïwan font de même.
Dimanche 3 avril, toute référence à l’interpellation d’Ai Weiwei a été « harmonisée », selon le mot ironique qui désigne la censure, sur la plateforme Sina, principal portail sur le Web chinois, qui compte des dizaines de millions d’inscrits. Lorsque les télévisions étrangères diffusées en Chine évoquent la disparition de l’artiste, l’écran devient noir, comme à chaque fois qu’un sujet sensible concernant de près ou de loin la politique de Pékin est traité.

Dans son blog très suivi – et souvent censuré – il diffuse de petits films et délivre des commentaires acerbes sur la classe politique. Ce blog a été récemment fermé. Pendant longtemps, pour diffuser ses messages contestataires, Ai Weiwei a été protégé par le statut de son père — Ai Qing, célèbre poète, membre du Parti communiste, envoyé néanmoins en camps de travail avant d’être réhabilité — et par sa notoriété internationale. Il a participé à l’équipe qui a conçu le stade olympique de Pékin, le « Nid d’oiseau » (Herzog et De Meuron). Il a été invité en 2007 à la Documenta de Kassel, expose en 2011 à la Tate Modern de Londres, et prépare une exposition pour le Jeu de Paume à Paris. En juin 2009, Ai Weiwei, lance une enquête et une campagne pour dénoncer sur les écoles mal construites, à l’origine de la mort d’un très grand nombre d’élèves lors du tremblement de terre du Sichuan en 2008, qui a tué plus de 87 000 personnes. S’étant rendu à Chengdu pour témoigner au procès de Tan Zuoren, un militant des droits de l’homme qui a entrepris comme lui de répertorier sur un blog les victimes des écoles, il est frappé par la police et, quelques semaines plus tard, lors de son séjour à Munich pour une exposition, il doit subir une opération du crâne qu’il met médiatiquement en scène.

En Chine, les 30 000 cyberpoliciers ne sont pas assez nombreux, ni assez calés pour faire régner un tel ordre sur le Net. Leur « grand pare-feu » censé protéger la Toile, est sans cesse attaqué. Un mode d’emploi pour le contourner est disponible sur Wikipedia. Ai Weiwei se sert également de Twitter, bien que le site de microblogging américain soit bloqué en Chine. Il déclare : « Les médias traditionnels n’ont pas changé ou peu, mais avec Internet il n’est plus possible de tout cacher. C’est un outil d’une incroyable puissance. »

15h11, le 4 avril

Je me rappelle avoir parlé avec Ai Weiwei durant le réveillon du Nouvel An. Je disais que les autorités auraient des difficultés à appréhender des personnes telles que Ai Weiwei et Ran Yunfei, qui agissent individuellement et ne sont rattachés à aucun parti. Ils sont en sécurité. Aujourd’hui, les évènements en Afrique du Nord ont tout changé. Il faut agir rapidement, afin de prévenir l’émergence d’un nouveau Liu Xiaobo. Toutefois, suffit-il d’éliminer les sympathisants de Liu Xiaobo pour affirmer que tout est au mieux ?
Mo Zhixu, écrivain et critique, dans un tweet du 4 avril à 15h11.

Jeudi 7 avril 2011, peu après minuit, mercredi, l’agence de presse officielle chinoise Xinhua diffuse un court communiqué indiquant que l’artiste Ai Weiwei, détenu depuis dimanche, est suspecté de « crimes économiques ». Xinhua ne donne pas plus de détails mais la protection dont jouissait jusqu’à présent l’artiste semble bien terminée.

Rédigé d’après divers articles et notamment ceux de Pierre Haski, Rue89 et La Chine aujourd’hui : http://www.rue89.com/chinatown/2011/04/07/lartiste-chinois-ai-weiwei-accuse-de-crimes-economiques-198894

On peut lire aussi l’éditorial du journal chinois en anglais (pro-gouvernemental) Global Times du 6 avril 2011, « Law will not concede before maverick » (« La loi ne cédera pas devant un franc-tireur » ) : http://en.huanqiu.com/opinion/editorial/2011-04/641187.html

Sur Ai Weiwei, un documentaire intéressant de la BBCAi Weiwei, Without Fear or Favor) :


http://www.youtube.com/watch?v=gcRodOfu_s8

Mots clés : ,

Parmi les nouvelles d’amis du Japon (23 et 24 mars 2011).

Dear JL,

It is more strange than the Earthquake with Tsunami and Nuclear Power Plant problem.
People say it is the second post-war reconstruction.
Perhaps, something different from now will rebirth.

We all fine and escaped for Kyoto temporary. So, I am safe.
Hope to see you again in Tokyo or Paris.

Best,
M.

Dear JL,

Thank you for your message…!
Thank you very much for your concern…
It is very difficult time for us…
The disaster and its influence would hang over for a long time…
But in the crisis, we see a slight hope to change our life and society…
And art and culture would contribute to that…

All the best,
Y.

Mots clés : , ,

‹ Articles plus anciens