Information

Vous consultez actuellement les archives pour le thème Information.

À condition d’en sortir



Lundi 31 octobre 2011, 9h20, Université nationale des arts de Taïwan, NTUA, bâtiment principal. L’annonce du workshop « À condition d’en sortir »*. La vue du 10e étage vers l’est.

Voir Google Street View

Extraits du texte de présentation du workshop :

Les nouvelles technologies peuvent favoriser le renouvellement, voire la sortie des disciplines artistiques classiques. Cependant, elles tendent à un enfermement dans la technique pour elle-même et présentent donc un risque d’illusion de changement. Le partage entre sciences, art et philosophie ne relève pas d’une disciplinarisation mais d’une distinction nécessaire entre registres de la connaissance et de la subjectivité.

« À condition d’en sortir » signifie un rapport de l’art aux nouvelles technologies qui fait allusion aux expressions françaises du genre : « La logique mène à tout, à condition d’en sortir », « Le journalisme mène à tout, à condition d’en sortir », etc. Plutôt que d’un « art des nouveaux médias », ou, ce qui n’a pas vraiment de sens d’un « art numérique », on pourrait parler d’un art de l’époque des nouveaux médias, ou des conditions numériques. Il s’agit donc de dire ironiquement qu’il ne faut pas s’enfermer dans les nouveaux médias, tout en en tenant pleinement compte, car on ne peut pas envisager une création qui ne proposerait pas un renouvellement de ses techniques et de ses formes. L’invention d’instruments et de méthodes peut être vue comme relevant à part entière de l’art. D’une façon générale, « À condition d’en sortir » pointe la nécessité d’un dépassement, y compris de ce qui semble nous qualifier ou nous intéresser le plus.

Il ne s’agit pas à proprement parler d’interdisciplinarité et encore moins d’Art total. Les workshops entendent plutôt mettre en œuvre une liberté et une ouverture qui appellent des croisements intelligents et critiques. En ce sens, on pourrait viser une a-disciplinarité. De façon apparemment paradoxale, « en sortir » indique aussi des points de référence conscients — la tradition, la discipline, la technique —, dont le projet peut « se sortir », c’est-à-dire à la fois « faire avec », émerger et s’émanciper.

Signalétique géologique


Jeudi 14 juillet 2011, 11h45, Môtiers, Val-de-Travers, Suisse. Dans le parcours « Art en plein air », une proposition de Patrick Rohner : des panneaux de randonnée qui indiquent des destinations géologiques.




Mardi 5 juillet 2011, 18h-18h30, Kyoto, Ebisu-gawa Dori (non loin de la station Marutamachi, au sud du Palais). Ce magasin de fins de séries de vaisselle, porcelaines, tasses, théières, coupes, etc. nous avait été signalé par Hajime. Il se trouve dans une rue dédiée aux meubles et aux articles pour la maison. On y voit toute une époque de désir de modernité du Japon, les années 60 et 70. On y achète par exemple, au fil des visites (5 ou 6) ces tasses de la fabrique Hakusan, fort réputée, pour pas cher.
_

Agrandir le plan

Future curatrice


Samedi 25 juin 2011, 17h,30, Doshisha Women’s College, Kyoto. Mlle Asuka Y. m’interview sur le cinéma expérimental et sur comment devenir curatrice dans ce domaine, peut-être en passant par Paris.

Mise en abyme

Mercredi 29 décembre 2010, 23h10, la recherche sur Google, 2 heures après le précédent billet.

Comment Google nous fiche

L’expression « Ceci n’est pas une boutique Orange », recherchée sur Google le 29 décembre 2010, ne connaît qu’une seule occurrence et donne ce résultat : pas seulement le lien vers le billet, mais une « photo » de l’écran. Ce faisant, Google souligne le rapprochement Orange-PTT. On remarquera la « complicité objective » de Google et d’Orange : le cadre orange sur la chose trouvée

Paysage urbain avec incendie



Samedi 29 mai 2010, 13h35, en visitant les entrepôts du Boulevard Macdonald, Paris 18e (600 mètres de long, destinés à être transformés en gigantesque complexe d’habitation et d’activités), on voit un incendie au nord-ouest et on se dit que ce doit être du côté de Gennevilliers ou d’Argenteuil. Rien « en direct » sur le iPhone. Le soir, on trouve cette nouvelle AFP reprise un grand nombre de fois :

NANTERRE, 29 mai 2010 (AFP) – Un spectaculaire incendie ravageait samedi après-midi un entrepôt situé dans une zone industrielle à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) — avenue Louis-Roche —, a-t-on appris de sources policières. Le feu s’est déclaré vers 12H50 dans cet entrepôt de 3.000 mètres carrés et d’une hauteur d’une vingtaine de mètres, servant de stockage pour plusieurs entreprises (tapis et vêtements, notamment). Une épaisse fumée noire se dégageait de l’incendie visible des kilomètres à la ronde. Aucune victime n’était à déplorer et il n’y avait pas de risque de contagion à d’autres bâtiments, a indiqué une source policière. Un bar situé à proximité a toutefois été évacué par mesure de sécurité. L’origine du sinistre était inconnue en fin d’après-midi. Vers 18H00, plus d’une centaine de pompiers étaient toujours mobilisés pour tenter d’éteindre les flammes.


Photo envoyée à l’« espace communautaire » YOU (Le Parisien).



Les lieux (du futur incendie), sur Google Maps Street View.